Vivre à Libourne

N°47 _ Fayat, une grande figure libournaise disparait

Arrivé à Libourne il y a 60 ans, Clément Fayat, fondateur d'un géant mondial du BTP est décédé ce dimanche 3 juillet 2022 à l'âge de 90 ans. Arrivé au sommet mais étant parti de presque rien, il était de cette veine des grands industriels qui règnent à l'heure actuelle sur le monde des travaux publics. En effet il avait quitté l'école très tôt pour devenir un simple apprenti maçon; c'est à 25 ans qu'il fit son premier achat, un bulldozer. Après quelques opérations réussies, il fut vite mis sur les voies des travaux grâce à sa ténacité et sa méthode, deux qualités qui firent de lui un homme d'affaires au moment de la période des Trente Glorieuses où il fallait reconstruire tout le pays d'après guerre. Après la consruction d'une usine à Bassens et son déploiement dans le secteur de la contrution routière, il se lança dans la construction mettalique et des fondations spéciales. Puis ce fut la période des rachats d'entreprises en France et surtout à l'étranger, l'Afrique et tous les pays émergents furent les domaines de son succès. Le groupe Fayat peut fêter son succès au château la Dominique (cru classé) à Saint-Emilion, car c'est dans le domaine viticole que cet homme insatiable a décidé de se lancer; également le châteu Clément-Pichon (un cru bourgeois) et le château Fayat viennent grossir son patrimoine. Pierre par pierre, Fayat est devenu une entreprise de niveau mondial, avec 4,600 milliards d'euros de chiffre d'affaires ce sont 22000 salariés qui travaillent dans 231 entreprises qui sont présentent dans 170 pays. Pour des raisons de santé ce patriarche des travaux  a laissé les commandes de ce mastodonte à ces deux fils Jean-Claude et Laurent. La travail était sa vie, il ne prenait jamais de vacances; il avait le sens du concret et autour de lui c'est un ensemble de collaborateurs fidèles qui avec lui font que cette entreprise est au sommet du monde du bâtiment et des travaux publics.

 

Ajouter un commentaire