Vivre à Libourne

N°26 _ Libourne, terre de repli

 Philippe Buisson, le maire de Libourne, est en train de réussir le pari qu'il avait fait il y a quelques années, celui de faire de la bastide une terre de repli des bordelais ne pouvant plus se loger dans Bordeaux et la Métropole. Même la publicité est d'actualité, nous avons rencontré dans Bordeaux des trams aux couleurs de Libourne, ainsi que des panneaux publicitaires sur les abris-bus qui vantaient le plaisir de vivre dans notre bastide. Il faut se souvenir qu'il y a encore quelques années le nombre de critiques qui faisaient de Libourne une ville passive , voire à l'agonie étaient monnaie courante. Depuis ces temps là la bastide semble avoir eu l'idée de suivre la même politique que Bordeaux: réhabilitation des quais ainsi et du coeur de ville, investissement dans un complexe aquatique, nouveau réseau d'assainissement. Tout le Libournais est prêt à investir dans le logement neuf comme ancien, également dans la mobilité, gratuité du Calibus dans l'ensemble de l'agglomération, le RER Métropolitain. L'attractivité semble naturelle grâce à ses services publics, à sa desserte ferroviaire. Il faudra admettre que l'explosion démographique de la Métropole aura profité à la bastide; on ne peut que s'en satisfaire et surtout continuer une politique d'offre culturel et d'attractivité économique. Le but de Libourne, c'est passer de 25 000 habitants à ce jour à 40 000 dans les années à venir, c'est en bon chemin.

 

 

en cours de rédaction....

 

Ajouter un commentaire