Vivre à Libourne

N°21 _ Les couturières de KooZumain.

  • Par
  • Le 10/04/2020
  • 0 commentaire

Qui aurait pu prévoir, il y a quelques années, l'installation de machines à coudre, de fers à repasser et d'aiguilles dans les 120 m2 de l'ancien buffet de la gare de Libourne; et bien c'est le défi d'Annie qui forme des élèves à la couture avec des tissus recyclés; tissus récupérés chez un founisseur de fripes et un partenariat avec le SMICVAL, société de valorisation de déchets; celui-ci recycle par jour plus de 10 tonnes de vieux tissus et vêtements de toutes sortes. C'est dans cette montagne de produits qu'Annie, ancienne costumière, en récupère gratuitement plus de 25 kgs par semaine; un véritable trésor avec lequel ses élèves créent des pièces uniques tout en se formant à la couture, cours de piqûre, découpe et ajout de tissus; le vétement constitué sera mis en vente à la boutique de KooZumain. Le projet d'Annie est également de caractère artistique: dans ses ateliers, qui sont gratuits, son objectif est d'inventer des pièces de collection entre costumes et vêtements de couturiers. Des expositions "vêtements et tissus"sont en projet dans les locaux de KooZumain.

Ce sont les vendredi 24 et samedi 25 juillet 2020 qu'était organisé sur le parvis de la gare de Libourne la premiere édition des puces de l'association; c'est pendant ces deux journées que les passionnés de tricot, de dentelle et de couture  ont pu choisir et dénicher de quoi occuper leur passion; également la visite de la penderie vintage a procuré à ces mêmes passionnés le plaisir de découvrir l'espace vente du local de l'association qui a pour objectif la promotion de textiles collectés via la mise en place d'ateliers de pratique. Nous suivrons régulièrement les progrès et la bonne marche de cette association.

 

Ajouter un commentaire